L’évolution du jukebox

D’où provient le terme « Juke » ?

Etymologiquement, le mot « Juke » provient de « Jook », il signifie la danse. Ce terme a gagné en popularité dans les années 30. A cette époque, les bars dansants s’appelaient les Juke-joints. En ce qui concerne les Juke-bands, il s’agissait d’un groupe de musique qui se produisait dans ces bars. C’est à partir de 1940 que les Jukeboxes ont vu le jour désignant une « boîte à danse ». Mais jusqu’où remonte donc l’histoire de ces boîtes que l’on connaît aujourd’hui sous la forme d’un CD?

jukebox de collection et luxe

L’origine du Jukeboxe

L’origine de ce matériel remonte à la fin du XIXeme siècle. C’est en effet en 1889 qu’il a vu le jour sous la forme d’un phonographe. La musique est gravée sur un support cylindrique permettant d’écouter un morceau pendant deux minutes seulement. Le gramophone était devenu un matériel indispensable auprès de plusieurs salons à Paris. C’est en 1927 qu’il était doté d’une amplification électrique avec, plus tard, un système de sélection de 8 disques. Puis, plusieurs bars rouvrent leurs portes aux USA en s’équipant de Jukeboxes Retro. Ces dernières devenaient alors un support principal pour écouter les nouveaux hits en Amérique.

 

Les Jukeboxes d’aujourd’hui

C’est en 1985 que les fabricants de ces boîtes ont adopté le CD. Il peut contenir jusqu’à 80 CD. Il vous est alors possible d’acheter un Jukebox de collection pour animer vos bars en soirée. Des sites comme http://www.jukebox-france.com/ peuvent vous renseigner davantage sur le sujet si vous avez envie de connaître toute l’histoire de cette boîte à danse en totalité.